29 novembre 2009

Pluto et l'Armadillo

mur_armadillo

Embarqués dans un voyage à travers l'Amérique du Sud, Mickey et Pluto font une escale au Brésil. Afin de dégourdir les jambes de son chien, Mickey décide de le laisser jouer avec sa balle. Lorsque celle-ci se retrouve dans la jungle, Pluto part à sa recherche et tombe nez-à-nez avec un petit armadillo roulé en boule, qu'il confond avec son jouet...

Réalisé par Clyde Geronimi, Pluto et l'Armadillo (Pluto and the Armadillo) fait partie des courts-métrages créés par Walt Disney après son voyage en Amérique du Sud, organisé en 1941 sous l'égide du gouvernement américain. La Seconde Guerre mondiale faisant déjà rage en Europe, le président Roosevelt souhaitait réaffirmer les liens d'amitié avec l'Amérique du Sud, de plus en plus sous influence de l'Allemagne nazie. C'est ainsi qu'il envoya plusieurs artistes, dont Walt Disney, à travers le sud du continent. De ce voyage, Walt Disney rapporta des idées qui donnèrent naissance à deux longs-métrages, Saludos Amigos et Les Trois Caballeros. Un troisième long-métrage devait également voir le jour, mais finalement le projet avorta. Pluto et l'Armadillo, qui devait faire partie de ce troisième film fut donc présenté de manière indépendante, le 19 février 1943.

492470

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 10:18 - - Permalien [#]
Tags : , ,


28 novembre 2009

Johnny Fedora and Alice Bluebonnet

mur_johnny_fedora

Johnnie Panama et Alice Bonnet Bleu sont deux chapeaux qui vivent une romance dans la vitrine d'un grand magasin. Mais lorsque Alice est achetée, le coeur de Johnnie est brisé. Lorsqu'à son tour il sort de la boutique, il n'a plus qu'une ambition, retrouver sa chère et tendre... Mais le monde extérieur est dangereux, et les péripéties seront nombreuses avant que le chapeau ne retrouve enfin sa dulcinée.

Réalisé par Jack Kinney, Johnnie Panama et Alice Bonnet Bleu (Johnny Fedora and Alice Blue Bonnet) est en fait l'une des séquences du film d'anthologie La Boîte à Musique, sorti en 1946. Et à l'instar des autres morceaux du film, il fut ensuite diffusé de manière indépendante. Il est sorti comme tel dans les salles américaines le 21 mai 1954.

johnny_fedora

Une affiche qui résume bien la romance entre les deux chapeaux. Elle ressemble au style de Mary Blair, qui travailla sur ce film, et qui est reconnaissable à ses couleurs pastelles et à l'utilisation de formes simples.

Docs_Pub

- Photos et clichés pour la presse du film La Boîte à Musique :

31109619 32777423 32777427

Blocs_de_fin

Fidèle Vagabond

mur_fid_le

Texas, dans les années 1860. Après le départ de son père, le jeune Travis Coates (Tommy Kirk) a la lourde mission de s'occuper de sa famille. Lorsque son frère cadet Arliss (Kevin Corcoran) s'éprend d'un chien errant qui traine autour de la maison, il refuse tout net de le garder. Mais l'animal s'avère être fidèle et protecteur, et bien vite, Travis l'adopte à son tour. Commence alors entre le garçon et le chien une très belle histoire d'amitié...

Deuxième collaboration des studios Disney avec Robert Stevenson, le metteur en scène de Mary Poppins, de L'Apprentie Sorcière, de Darby O'Gill et les Farfadets, de L'Espion aux pattes de velour ou encore de La Gnome-Mobile, Fidèle Vagabond (Old Yeller) est sorti dans les salles américaines le 25 décembre 1957.

fid_le_us_1957_2

fid_le_us_1957 fid_le_us_1957_3

old_yeller_1952

Distribué par Buena Vista, la société de distribution des studios Disney, Fidèle Vagabond est vendu comme le film le plus dramatique de Walt Disney. Il faut dire qu'à l'instar de Bambi, l'histoire, sa fin tout au moins, est absolument poignante. A noter que les têtes d'affiches sont des habitués des productions Disney : Fess Parker est l'éternel Davy Crockett ; Dorothy McGuire apparaît dans Les Robinson des Mers du Sud ou Summer Magic ; Kevin Corcoran et Tommy Kirk, outre leur participation au Mickey Mouse Club, jouèrent entre autres dans Bon Voyage !, Babes in Toyland, Les Robinson des Mers du Sud, Mont' Là-d'ssus, ou encore Savage Sam

Le film ressort dans les salles américaines en 1965.

fid_le_us_1965

Nouvelle sortie, nouvelle affiche, même si elle est sensiblement identique à la précédente. Toujours le même aspect crayonné. Toujours les mêmes personnages. Le côté dramatique est cependant altéré. Le film est plus vendu comme un film d'aventure que comme un drame.

Fidèle Vagabond ressort en 1974.

fid_le_us_1974

 

Etranger

- Italie :Zanna Gialla

fid_le_italie_03

- Pologne :Zolte Psisko

fid_le_pologne

- Ex-Yougoslavie :  Stari Zuca

yougoslavie

Docs_Pub

- Photos d'exploitation, Etats-Unis, 1957 :

fid_le_photo_us fid_le_photo_us_02 17555 20649 23680 29398 32128 263350 fid_le_photo_04

- Clichés pour la presse, Etats-Unis, 1957 :

392273fv_1fv_2 325716 400871 401239 70916 07 fv_3 fv_4 fv_5 fv_6 

- Dossier de presse, Etats-Unis, 1957 :

programme_us

- Photos d'exploitation, Etats-Unis, 1965 :

18080 19794 24195 27082 138981 138984 225947

- Photos d'exploitation, Etats-Unis, 1974 :

fid_le_photo_03 fid_le_photo_us fid_le_photo_us fid_le_photo_us fid_le_photo_us

- Clichés pour la presse, Etats-Unis, ressorties :

135427 135428 135429 135431 400872

- Dossier de presse, Etats-Unis, 1974 :

fid_le_dp_1974_01

- Photos d'exploitation, Royaume-Uni :

ru_19 ru_20 ru_21 ru_22 ru_23 ru_24 ru_25 ru_26

- Photos d'exploitation, Italie :

fid_le_italie_01 fid_le_italie_02 fid_le_italie_02 fid_le_italie_02

- Programme, Ex-Yougoslavie :

fidele_vagabond_programme_yougoslavie

- affiches sorties vidéo, Etats-Unis :

fid_le_vid_o_us fid_le_vid_o_us_2

Presse

c_126c_127c_128

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 11:08 - - Permalien [#]
Tags : , ,

25 novembre 2009

Les Indestructibles

indestructibles

Copie_de_Blocs_de_finCopie_de_Blocs_de_fin

Bob Parr était autrefois M. Indestructible, un héros à la force colossale protégeant les citoyens en détresse. Mais les temps ont changé... Et les super héros, victimes de procès en série pour atteinte aux libertés et dégradation de biens publics, ont tous été mis à la retraite forcée par le gouvernement. Désormais reclus dans une petite banlieue tranquille avec sa femme Helen, ancienne Elastigirl, et ses trois enfants Flèche, Violette et Jack-Jack, il n'est plus qu'un simple expert en assurance écoeuré par la conduite indigne de son patron à l'égard de ses clients. Mais cette vie monotone est un jour chamboulée lorsqu'une mystérieuse organisation le contacte pour une mission sur une île déserte. Bob Parr revêt alors son nouveau costume de super-héros, trop heureux de reprendre du service. Ce qu'il ignore, c'est qu'il se dirige tout droit dans le piège tendu par Syndrome, un magna des technologies modernes qui compte bien éliminer un à un tous les supers. Malgré elle, c'est toute la famille Parr qui se trouve plongée dans cette nouvelle aventure. Chacun devra alors faire preuve de courage et user de ses supers pouvoirs pour sauver la population d'un danger encore plus grand que ce qu'elle a connu jadis...

Après les jouets dans Toy Story, les insectes dans 1001 Pattes, les monstres dans Monstres et Cie et les animaux sous-marins dans Le Monde de Némo, c'est au tour des super héros de tenir le haut de l'affiche de ce qui est le 6ème long-métrage d'animation produit par les studios Pixar.

Réalisé par Brad Bird, Les Indestructibles (The Incredibles) est sorti dans les salles américaines le 5 novembre 2004

indestructibles_us_06

 

indestructibles_us_02 indestructibles_us_05

indestructibles_us_01 indestructibles_us_03

indestructibles_us_07 indestructibles_us_08 indestructibles_us_04

indestructibles_us_16 indestructibles_us_09 indestructibles_us_11 indestructibles_us_12 indestructibles_us_13 indestructibles_us_14 indestructibles_us_15

Pléthore d'affiches pour la promotion du film aux Etats-Unis, de la plus mystérieuse, qui ne révèle que le logo du film, aux affiches présentant chacun des personnages majeurs du dessin animé, de M. Indestructibles à Frozone, en passant par la couturière Edna Mode ou le méchant Syndrome.

Les Indestructibles se retrouve dans la course aux Golden Globes :

affiche_us_golden_globes

Blocs_de_fin

En France, Les Indestructibles est sorti le 10 novembre 2004.

indestructibles_france_02 indestructibles_france_01 indestructibles_france_03 indestructibles_france_04 indestructibles_france_05 indestructibles_france_05

A nouveau, les affiches sont légion, présentant la famille Parr au complet. Des affiches individuelles (comme ici celle avec M. Indestructibles), présentent également les membres un à un.

Etranger

- Allemagne :

indestructibles_allemagne_01

- Brésil :

indestructibles_br_sil

- Espagne :

indestructibles_espagne_01 indestructibles_espagne_02

- Grande-Bretagne :

indestructibles_gb_01

- Israël :

indestructibles_israel_02 indestructibles_israel_01 indestructibles_israel_03

- Italie :

indestructibles_italie_01

- Japon :

indestructibles_japon_01

- Norvège :

indestructibles_norv_ge indestructibles_norv_ge_2

- Pologne :

indestructibles_pologne_01

- Russie :

indestructibles_russie_01

- Suède :

indestructibles_su_de_01 indestructibles_su_de_02

Docs_Pub

- Photos d'exploitation, Etats-Unis :

indes_photo_01 indes_photo_02 indes_photo_03 indes_photo_04 indes_photo_05 indes_photo_06 indes_photo_07 indes_photo_08

- Photos d'exploitation, France :

indestructibles_photos_france indestructibles_photos_france indestructibles_photos_france indestructibles_photos_france indestructibles_photos_france indestructibles_photos_france

- Dossier de presse, France :

IMGP6991

- Clichés pour la presse :

indestructibles_presse_01 indestructibles_presse_02 indestructibles_presse_27 indestructibles_presse_22 indestructibles_presse_06 indestructibles_presse_26 indestructibles_presse_31 indestructibles_presse_16 indestructibles_presse_32 indestructibles_presse_15 indestructibles_presse_03 indestructibles_presse_28 indestructibles_presse_29 indestructibles_presse_33 indestructibles_presse_04 indestructibles_presse_05 indestructibles_presse_17 indestructibles_presse_23 indestructibles_presse_30 indestructibles_presse_34 indestructibles_presse_18 indestructibles_presse_19 indestructibles_presse_20 indestructibles_presse_25 indestructibles_presse_21 indestructibles_presse_24

indestructibles_presse_35 indestructibles_presse_12 indestructibles_presse_13 indestructibles_presse_09 indestructibles_presse_10 indestructibles_presse_11 indestructibles_presse_07 indestructibles_presse_08 indestructibles_presse_14 indestructibles_presse_36 indestructibles_presse_37

- Affiche sortie vidéo, Etats-Unis / France :

indestructibles_vid_o_us_01 mag_cine_3_034

- Publicités diverses :

020_7 mag_001_18 IMGP5269 mag_30_21

pub_cin_fonia_N7_septembre_2004_1 pub_cin_fonia_N7_septembre_2004_2 pub_cin_fonia_N7_septembre_2004_3 pub_cin_fonia_N7_septembre_2004_4

Presse

scan_scan__6_ scan_scan__4_ scan_scan__5_ ggg_11 ggg_12 indestructibles_mag mag_12

mag_44mag_44_1mag_44_2

ggg_14mag_31_1mag_31_2mag_31_3mag_31_4mag_31_5mag_31_6mag_31_7mag_31_8mag_31_9mag_31_10mag_31_11

mag_30_13mag_30_17mag_30_18mag_30_19

mag_43_8mag_43_9

mag_43_11mag_43_12

mag_30_9mag_30_10

mag_30_11mag_30_12

mag_11_9mag_11_12mag_11_13

mag_10_2mag_10_3mag_10_4mag_10_5mag_10_6mag_10_7mag_10_8mag_10_9

c_023c_024c_025c_026

mag_001_19mag_001_20mag_001_21

mag_001_2mag_001_3mag_001_4mag_001_5mag_001_6

IMGP5636IMGP5637IMGP5638IMGP5638IMGP5644IMGP5644

IMGP5258IMGP5260IMGP5261IMGP5261IMGP5265IMGP5265

2_0232_0242_0252_026

2_0272_0282_0292_0302_0312_032

mag_31_25mag_31_26

mag_32_3mag_32_4

mag_31_19mag_31_20mag_31_21mag_31_22mag_31_23mag_31_24

mag_02_5mag_02_6mag_02_7mag_02_8mag_02_9mag_02_10

Mag_21_7Mag_21_8Mag_21_9Mag_21_10Mag_21_11

022_2mag_cine_3_020mag_cine_3_021

indest_comics_2009 020_6 indestructibles_mag_2 indestructibles_mag

Photo

indestructibles_prod_01 indestructibles_prod_02 indestructibles_prod_03

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 19:52 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 novembre 2009

Donald et les Grands Espaces

wide_open_spaces

Réalisé par Jack King, Donald et les Grands Espace (Wide Open Spaces) met en scène Donald dans une de ses aventures rocambolesques. Fatigué de sa journée passée au volant de sa décapotable, celui-ci espère trouver pouvoir poser ses valises au "Hold Up Motel". Mais rebuté à l'idée de payer 16 dollars pour un modeste lit de camp, il décide d'aller s'installer au coeur même des bois. Mais entre sa pompe récalcitrante à gonfler son matelas, les chutes de pierre de la montagne voisine, et le vent qui s'engouffre entre les branches, la nuit ne sera pas forcément de tout repos...

Donald et les Grands Espaces est sorti dans les salles américaines le 12 septembre 1947.

wide_open_spaces

Une affiche bien mystérieuse à qui n'a pas vu le film. En effet, le speach n'est pas du tout perceptible. En fait, le visuel reprend l'un des gags du film. Poursuivis par un énorme rocher, Donald se réfugie dans sa luxueuse berline décapotable qui, en percutant un arbre, se "tranforme" en tacot...

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 20:21 - - Permalien [#]
Tags : , ,


22 novembre 2009

Les Aventures de Perri

mur_perri

Les Aventures de Perri (The Story of Perri) relate la vie d'une petite écureuil qui vit seule dans la forêt. Ayant perdu ses parents tragiquement, elle doit lutter contre de nombreux dangers, en particulier les nombreux prédateurs que sont la martre, l'aigle ou le lynx, trouver sa nourriture, ou encore se protéger d'un incendie qui fait rage. Et au milieu de tout cela, le petit rongeur trouve également le temps de chercher l'amour...

Réalisé par Paul Kenworthy et Ralph Wright, Les Aventures de Perri s'inspire de l'oeuvre de Felix Salten, l'auteur de Bambi. Inclus dans la liste des True-Life Adventures, ces documentaires animaliers produits par Walt Disney à partir de la fin des années 1940, il est le seul de la série à avoir eut l'honneur d'une sortie sur grand écran, programmée le 28 août 1957.

perri_us_1957 perri

Bien que réalisé en prises de vue réelles, l'affiche du film prend le parti du dessin pour présenter bambil'oeuvre au public. Sur le document, le spectateur retrouve surtout un élément du film, le danger, tout d'abord, représenté par le feu, mais également par la martre, le lynx ou encore l'aigle. Exit, en effet, toute question de romance ou de comédie. Une chose assez intéressante, c'est la ressemblance de l'affiche avec l'une de celles créées pour la sortie de Bambi, 15 ans plus tôt (voir ci-contre). En effet, les couleurs y sont sensiblement les mêmes, et le thème du feu destructeur de cette nature sauvage y est repris.

Les Aventures de Perri est ressorti dans les salles américaines en 1972, toujours sous l'égide de Buena Vista Distribution, la société de distribution des studios Disney.

perri_us_ressortie

Une affiche bien plus intimiste et simple, pour cette ressortie, puisqu'une unique photographie de l'écureuil illustre le document.

Etranger

- Allemagne :

perri_allemagne

- Pologne (1958)

perri_pologne_01

Docs_Pub

- Photo d'exploitation, Etats-Unis, 1957 :

perri_photo_us_1957

- Clichés pour la presse, Etats-Unis, 1972 :

perri_photo_1972_01 perri_photo_1972_02 perri_photo_1972_03 1213 perri perri_presse_2 perri_presse_3 perri_presse 

- Pressbook, Etats-Unis, 1972 :

perri_dp_us_ressortie

- Photos d'exploitation, Royaume-Uni :

perri_ru_1 perri_ru_2 perri_ru_3 perri_ru_4 perri_ru_5 perri_ru_6

- Photo d'exploitation, Mexique :

perri_photo_mexique

- Dossier de presse, France :

dp_france_5dp_france_6

Photo

08281957_WDA_TDIDPerri

 perri

wwow_treasures_walt_447

Presse

jdm_302_9_mars_1958

Journal de Mickey N°302, 9 mars 1958

bear_country_mag zzz8

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 19:22 - - Permalien [#]
Tags : , ,

20 novembre 2009

Chicken Little

mur_chicken_cm

Après l'attaque de Pearl Harbor en 1941 et la réquisition de ses studios par l'armée américaine, Walt Disney se détourne de ses projets classiques, afin de produire des films de propagande, sensés encourager la population américaine, et la mettre en garde sur le comportement à adopter en temps de guerre. Parmi ces films on trouve des documentaires, des programmes éducatifs, des drames, et également des petites comédies qui, derrière leur bonne humeur, cachent un message de propagande bien réel.

Chicken Little fait partie de cette-dernière catégorie. Réalisé par Clyde Geronimi, le film a pour personnage principal un petit poulet simple d'esprit, Chicken Little, qui vit au milieu d'une basse-cour composée de différents volatiles qui vaquent chaque jour à leurs occupations, menant une vie paisible et routinière. Mais c'est sans compter sur le renard, Foxey Loxey, qui compte bien servir ces habitants à son prochain repas. Utilisant habilement la ruse, il fait croire à Chicken Little que le ciel est en train de s'effondrer. Immédiatement, le poulet crédible répend la rumeur, provoquant la panique au coeur du poulailler. Malgré les appels au calme de Cocky Locky, le coq qui dirige la basse-cour, la ménagerie décide de trouver refuge dans la grotte la plus proche... Tombant malgré elle directement dans la gueule du loup... enfin, du renard pour être bien précis ! Moralité de l'histoire : il faut se méfier de la rumeur qui peut conduire chacun à sa perte.

Chicken Little est sorti dans les salles américaines le 17 décembre 1943. A l'instar de Raison et Emotion, son message est simple. Dissimulé derrière un simulacre de petite comédie gentillette, il met en garde la population contre ses pulsions et lui recommande de garder son calme, malgré toutes les rumeurs qui peuvent circuler pendant cette période de troubles.

chicken_cm_01

L'affiche quelque peu rudimentaire, contexte de guerre oblige, est claire. Au centre, en couleur, le poulet idiot, pointant du doigt ce ciel qu'il pense en pleine décomposition. Autour de lui, bleu de peur, l'ensemble de la basse-cour, prête à sombrer dans la panique la plus totale. A noter que le film est distribué par la RKO Radio Pictures.

Docs_Pub

presse

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 20:26 - - Permalien [#]
Tags : ,

19 novembre 2009

Princesse Malgré Elle

mur_princesse

Copie_de_Blocs_de_finCopie_de_Blocs_de_fin

Mia Thermopolis (Anne Hathaway) est une adolescente de 15 ans renfermée sur elle-même, qui vit seule avec sa mère. Sa vie monotone bascule le jour où elle fait la rencontre de sa grand-mère, Clarisse Renaldi (Julie Andrews), qui lui annonce qu'elle est la princesse d'un petit royaume d'Europe, la Génovie, sur lequel elle devra un jour régner. La jeune fille doit alors faire un choix : garder sa petite vie tranquille de lycéenne américaine, ou devenir souveraine. En attendant qu'elle fasse son choix, la Reine Clarisse l'emmène visiter son royaume, afin qu'elle y apprenne les règles de bonne conduite. Mais le tempérament de Mia, contrairement opposé à celui de sa grand-mère, ne rendra pas les choses faciles...

Princesse Malgré Elle (The Princess Diaries) est une comédie de Gary Marshall, le réalisateur de Pretty Woman et Just Married (ou Presque). Elle est sortie dans les salles américaines le 3 août 2001.

princesse_us_01 princesse_us_02

Deux affiches superbes. Superbes car elle nous font découvrir et redécouvrir deux actrices merveilleuses. Tout d'abord, la pétillante Anne Hathaway, alors inconnue du grand public, dont c'est un des premiers films. Et surtout, la délicieuse Julie Andrews, éternelle Mary Poppins, absente des écrans de cinéma depuis 15 ans. Que dire des visuels si ce n'est qu'ils rendent parfaitement l'esprit du film. On y retrouve les deux héroïnes, aux caractères si opposés, l'une respectant une étiquette stricte de souveraine européenne, et l'autre, qui doit mêler sa nouvelle vie avec son existence mouvementée de jeune adolescente américaine. A noter que le film est vendu comme la nouvelle comédie du réalisateur de Pretty Woman et de Just Married (ou presque), gage de garanti tant le succès de ces deux comédies de Gary Marshall restent encore aujourd'hui, surtout la première, retentissant.

Blocs_de_fin

Princesse Malgré elle est sorti en France le 24 octobre 2001. Il est distribué par Gaumont Buena Vista International.

princess_france

Même visuel que la seconde affiche américaine. Quelques changements cependant, notamment le renvoi à Pretty Woman. Exit la référence à Just Married (ou presque), dont le succès en France fut moins "net" qu'aux Etats-Unis.

Etranger

- Allemagne : Plötzlich Prinzessin

princesse_allemagne_01

- Argentine, Pérou : El Diaro de la Princesa

princesse_argentine_perou

- Espagne : Princesa Por Sorpresa

princesse_espagne

- Japon : Pretty Princess

princesse_japon

- Pologne :

princesse_pologne

- Suède : En Prinsessas Dagbor

princesse_su_de

Docs_Pub

- Photos d'exploitation :

princesse_photo_01 princesse_photo_02 princesse_photo_03 princesse_photo_04 princesse_photo_05 princesse_photo_06

- Clichés pour la presse :

princesse_presse_01 princesse_presse_12 princesse_presse_14 princesse_presse_15 princesse_presse_11 princesse_presse_03 princesse_presse_05 princesse_presse_07 princesse_presse_02 princesse_presse_04 princesse_presse_13 princesse_presse_06 princesse_presse_08 princesse_presse_09 princesse_presse_10

Blocs_de_fin

mag_41_11mag_41_14

Posté par Ratigan à 19:01 - - Permalien [#]
Tags : , ,

18 novembre 2009

Oz, Un monde extraordinaire

mur_oz

       Copie_de_Blocs_de_fin              Copie_de_42701166 Copie_de_42701352Copie_de_Blocs_de_fin

Cela fait six mois que Dorothée (Fairuza Balk) est revenue dans son Kansas natal, après ses aventures extraordinaires dans le monde merveilleux d'Oz, et son esprit est encore tourmenté par cet épisode, à tel point que sa tante Em (Piper Laurie) décide de la faire soigner. Parvenant à échapper à la vigilance de ses médecins, elle se retrouve par enchantement à nouveau à Oz, accompagnée de sa poule Billina (Denise Bryer), douée de parole. Mais ce royaume d'Oz n'est plus ce qu'il était. La magie des lieux a en effet disparu et la cité d'Emeraude, autrefois resplandissante, n'est plus qu'un tas de ruines... Quant à ses anciens amis, l'Epouvantail, le lion et l'Homme en fer blanc, ils ont été transformés en statues de pierre par l'infâme Roi des Gnomes (Nicol Williamson) et la Princesse Mombi (Jean Marsh), qui règnent désormais en maîtres. Aidée de ses nouveaux amis le robot Tik Tok (Sean Barrett), et Jack le potiron (Brian Henson), l'homme citrouille, elle part alors en guerre contre ces nouveaux ennemis, afin de rendre à Oz la magie d'antant...

Réalisé par Walter Munch, Oz, un Monde Extraordinaire (Return to Oz) est la suite du classique du cinéma américain Le Magicien d'Oz, réalisé par Victor Fleming en 1939 pour le compte de la MGM. Le film, dont la première eut lieu au Radio City Music Hall de New York, est sorti dans les salles américaines le 21 juin 1985.

oz_us_02

Le film fut en premier lieu vendu avec une pré-affiche, qui annonce la sortie du film pour l'été 1985. Sur le visuel, rien ne semble révéler l'intrigue. Seule la couleur rouge de la princesse Mombi, qui tient entre ses mains un diamant vert représentant Oz, semble indiquer que le royaume autrefois enchanté est peut-être en danger.

oz_us_01

L'affiche princiale du film est plus explicite. On y retrouve les ruines d'Oz, survolée par Dorothy, de retour dans ce monde merveilleux, accompagnée de ses anciens et nouveaux amis. Le film est clairement vendu comme une nouvelle aventure, avertissant le spectateur qu'il ne s'agit nullement d'un remake du chef-d'oeuvre original.

Blocs_de_fin

Oz, un Monde extraordinaire est sorti en France le 23 octobre 1985.

oz_france_01

Sensiblement le même visuel, à quelques différences prêt. Oz est toujours en ruine, évidemment, mais les héros ont changé. On retrouve Dorothy, l'héroïne de l'histoire, ainsi que ses nouveaux amis. Par contre, exit les anciens. Pas de lion, ni d'épouvantail, pas plus que d'homme en fer blanc.

Etranger

- Australie :

oz_australie_02 oz_australie_01

- Brésil :

oz_br_sil

- Italie :

oz_italie

Docs_Pub

- Dossier de presse, Etats-Unis :

oz_dp_us

- Photo d'exploitation, Mexique :

oz_photo_mexique

Presse

IMGP5769

Journal de Mickey, 1985

mag_32_16mag_32_19

Photo

562988_573425286002850_1584639494_n

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 20:14 - - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2009

Dingo va à la Chasse

dingo_chasseur

Après la chasse à l'élan aux côtés de Mickey et Donald en 1931, et la chasse aux fauves en Afrique en 1945, Dingo se lance cette fois dans une chasse au canard rocambolesque. En effet, bien décidé à inscrire un palmipède à son menu du soir, le voilà donc en route vers la mare la plus proche, avec l'attirail du parfait chasseur, du fusil au pantalon étanche, en passant par le canard mécanique, sensé attiré les cols verts droit dans sa ligne de mire... Mais lorsqu'on est Dingo, difficile de faire face aux volatiles qui se jouent de soi... Et si le canard servi au dîner n'était pas celui qu'on espérait ?!...

Dingo va à la Chasse (Foul Hunting) est un court-métrage réalisé par Jack Hannah. Distribué par la RKO Radio Pictures, il est sorti dans les salles américaines le 31 octobre 1947.

dingo_chasseurs_us

Une superbe affiche, qui rend parfaitement l'atmosphère du film. On y retrouve "notre" Dingo, fidèle à lui même, son pantalon gorgé d'eau (c'est le moins qu'on puisse dire !), prêt à tirer sur le canard mécanique qui y barbotte, sans penser une seule seconde, l'innocent, que les plombs risquent un tant soit peu de percer le vêtement, le tout sous le regard amusé des volatiles, qui passent tranquillement au-dessus de lui. 

Blocs_de_fin

Posté par Ratigan à 19:40 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,