mon_petit_ane

Au départ confié à Eric Larson, vétéran des studios Disney, puis passé entre les mains de Don Bluth, Le Petit Âne de Bethléem (The Small One) fait partie de la courte liste de moyens-métrages produits par les studios Disney entre 1960 et 1990, à l'instar des films de la série des Winnie l'Ourson, du Noël de Mickey ou encore du Prince et le Pauvre.

Il raconte l'histoire d'un jeune garçon vivant avec son père dans les contrées chaudes et arides du Proche-Orient, et qui se retrouve un jour obligé de vendre son âne, devenu trop vieux pour travailler et trop coûteux à entretenir. Il se rend alors en ville, afin de trouver un nouvel acquéreur à l'animal, qui pourrait ainsi passer des jours paisibles, loin de la fatigue quotidienne de la ferme. Mais dans cette grande ville, grouillante de toutes parts, personne ne porte attention à l'animal, hormis un tanneur, et un marchand pompeux, qui humilie publiquement la pauvre bête, avant de la chasser de son échoppe... Découragé, ce n'est que tard dans la soirée que finalement, un homme accepte de débourser quelques sous pour acheter l'animal, qu'il prévoit d'utiliser pour porter sa femme, enceinte, jusqu'à Bethléem...

Le Petit Âne de Bethléem est un des films les plus méconnus des studios Disney. Il est sorti dans les salles américaines en complément d'une ressortie de Pinocchio, le 16 décembre 1978, la date de sortie coincidant, évidemment, avec Noël, et surtout la Nativité, à laquelle le petit âne, d'après le film, a assisté, étant donné que son acheteur n'est autre au Joseph de Nazareth et la femme enceinte à transporter à Bethléem, Marie.

1978_ane_1

L'affiche créée pour la promotion du film souffre d'une sobriété très marquée. Aucun décor, en effet, sur le document, hormis la présence de la grande ville, seulement suggérée par une silhouette assez rudimentaire. Au centre du document, on découvre le jeune garçon, enlassant son vieil âne allongé. A gauche du titre, une autre image vient compléter maladroitement le document, celle du marchand moqueur et méchant, assis sur l'âne à bout de souffle, et que le gamin tente de faire descendre, renvoyant à l'une des séquences du film... Hormis ces quelques détails, rien, sur ce document, ne laisse transparaître le sens de l'histoire, et surtout, ses allusions religieuses. A noter que dès sa sortie, le film était vendu comme un nouveau classique de Noël. Force est de constater que malgré son petit succès, ce film est loin d'être devenu le classique qu'il prétendait être à l'époque, tant sa notoriété est faible.

Blocs_de_fin

En France, le film, intitulé Mon Petit Âne, est passé complètement inaperçu.

ane_france_01

Il est sorti à la fin des années 1970, en complément d'une ressortie du Livre de la Jungle. Le visuel de l'affiche est assez semblable à la publicité américaine, avec comme points de différence la présence d'un décor, et des trois personnages que rencontre le garçon dans la ville, et qui courrent après les pièces de monnaie. Le film connaîtra également une sortie vidéo très tardive, sous le titre Le Petit Âne de Bethléem.

ane_vhs_france

Etranger

- Italie :

petit_ane_italie_01

Docs_Pub

- Photos d'exploitation, France :

ane_01 ane_02

Photo

A noter que le film fut, comme presque toutes les créations de l'époque, produit par Ron Miller, le mari de Diane Disney, la fille de Walt, dont voici une photo, sur laquelle il pose devant les storyboards du film.

ane_miller

Blocs_de_fin

P.S. : Merci à Chrisis2001 pour le visuel de l'affiche française !

Blocs_de_fin